Aménager les combles : second œuvre


Une fois que le chantier d’aménagement des combles permet à la pièce d’être habitable, il ne reste plus qu’à faire les finitions. Sol, plafond, murs, ouvertures, escalier… Il faut donc trouver les bons matériaux qui allient résistance, légèreté, esthétisme et isolation. Apportez votre touche finale !

Pour le sol : dalle sèche ou revêtement de sol

La dalle sèche est idéale pour rénover un sol porteur en mauvais état ou non plan. Facile à poser, elle possède de bonnes capacités isolantes, thermiques et phoniques.
Le revêtement de sol est la solution classique. Elle offre un choix large qui correspond aux goûts et aux besoins de chacun : moquette, carrelage, synthétique…

Pour les murs et cloisons : cloisons traditionnelles ou cloisons sèches

Les cloisons traditionnelles consistent à monter un mur en assemblant :

  • soit des carreaux de plâtre classiques
  • soit des briques de béton cellulaire : technique plus moderne
  • plus rarement des pavés de verre grâce à du mortier : utilisation esthétique pour de petites cloisons. Attention toutefois au poids engendré par cette solution.
    Les cloisons sèches sont utilisées pour séparer les espaces. Éléments non porteurs, et plus légères que les cloisons traditionnelles, elles sont idéales pour les combles. Elles peuvent être :
  • en panneaux alvéolaires (grande légèreté)
  • en plaques de plâtre (bon isolant)

Bois et béton léger

Le bois est un matériau omniprésent dans les combles (charpente). Il compte de nombreux atouts :

  • esthétique et chaleureux, le bois apporte une touche de charme
  • naturellement isolant
  • écologique
  • peut être utilisé au sol, en plancher, ou sur les murs, cloisons et plafond, en lambris

A noter :

Vous avez le choix entre le bois brut ou le lamellé-collé (dérivé de bois).
Toutefois, le bois demande un peu d’entretien, à adapter selon l’essence choisie.

Le béton léger est idéal pour les combles du fait de son faible poids. Il est utilisé pour créer un sol et des murs lisses et propres.
Le béton léger peut être caverneux (bon isolant) ou semi-caverneux (résistant).

Construire un escalier

Pour accéder aux combles, il est souvent nécessaire d’aménager un escalier. Sa conception se fait à partir du haut vers le bas, avec une attention particulière à la hauteur sous plafond.
La trémie correspond à l’ouverture percée dans le plancher pour laisser passer l’escalier. Attention, si elle est placée sous la pente du toit, elle peut empêcher d’utiliser l’escalier debout.
Quant aux choix esthétiques, de formes et de matériaux, ils dépendent de vos goûts et des possibilités de surface.

Percer des ouvertures

L’utilisation des combles implique de créer des ouvertures, afin de faire entrer les rayons du soleil et d’aérer si l’ouverture le permet. Plusieurs solutions d’ouverture sont possibles :

  • Verrière : intégrée à la toiture, elle est un gage de style et une importante source de lumière. Attention toutefois car la verrière crée un véritable effet de serre à l’intérieur. Pensez à installer des pare-soleil, de préférence à l’extérieur.
  • Lucarne : fenêtre verticale percée dans la toiture, elle est entourée par des cloisons verticales et surmontée d’un toit. Elle a l’avantage de l’esthétique, mais nécessite de gros travaux, touchant notamment à la charpente.
  • Fenêtre de toit : totalement intégrée au toit, elle apporte beaucoup de lumière et peut s’ouvrir par projection-rotation ou rotation. La pose est facile et peut être faite sur tous les toits, à partir de 15° de pente.



Demandez vos devis Aménagement combles gratuits en 1 minute !