Isolants des combles


Les différents types d’isolants des combles

Obligation d’isoler ses combles

Quelle que soit l’état de votre maison, neuve ou ancienne, vous avez obligatoirement des combles. Que vous vouliez ou pas les aménager pour en faire un bureau, un atelier, une salle de jeu ou une chambre d’ami, elles doivent être impérativement isolées.


Parce que c’est la partie la plus haute de la maison, la chaleur produite par vos appareils de chauffage monte dans les combles et s’y échappe s’il n’y a pas de matériaux isolants pour la retenir. De plus, le froid pénètre plus facilement chez vous et s’accumule dans les combles, rendant votre maison plus difficile à chauffer. En revanche, pendant l’été et les grosses chaleurs, il est plus difficile de garder votre maison fraîche si les combles ne sont pas isolées.

Quel isolant choisir ?

La question d’isoler vos combles ne se pose donc pas, en revanche, celle de choisir un isolant pour vos combles est un peu plus compliquée. Il y a plusieurs types d’isolants pour les combles, et on en compte en général quatre plus répandus avec des caractéristiques différentes. Il est donc nécessaire de les connaître et de savoir ce dont vous avez besoin afin d’isoler vos combles le plus efficacement.

La laine de verre

Le premier d’entre eux est sans aucun doute le matériau isolant le plus connu et le plus répandu, la laine de verre. Elle est de la famille des fibres minérales qui représentent à peu prés 75% des isolants utilisés, tout comme la laine de roche, un matériau également courant.

La confusion entre la laine de verre et la laine de roche est fréquente, pourtant, ce sont deux produits différents. La laine de verre est fabriquée à partir du réchauffement de tessons de verre, de carbonate de calcium, de dioxyde de silicium et de carbonate de soude. Des fibres sont ainsi produites et collées ensemble à l’aide d’un produit liant. Ce sont ces fibres qui rendent la laine de verre désagréable à manipuler et peuvent être irritantes.

La laine de verre est l’un des matériaux isolants les plus économiques et c’est la raison première de son succès. Elle se présente sous la forme de rouleaux, de flocons ou de panneaux. Les panneaux de laine de verre sont facile à découper et donc utiles pour isoler entre les combles. Son pouvoir isolant est important et 1 cm de laine de verre équivaut à un mur de pierre de 70 cm.

Le problème avec la laine de verre, c’est qu’elle perd de son pouvoir d’isolation en présence d’humidité et qu’elle ne protège pas idéalement de la chaleur. Des études ont également prouvées qu’elle perd environ la moitié de son épaisseur après 10 ans.


La laine de roche

La laine de roche en revanche est un produit isolant qui garde ses facultés d’isolation plus longtemps. Parce qu’elle est faite à partir de roche de basalte, elle est plus résistante à l’humidité que la laine de verre et récupère ses qualités d’isolation après avoir séché. Elle offre une protection autant contre le froid que le chaud et a l’avantage d’être composée à 98% de matière naturelle et seulement 2% de liant. La laine de roche est un peu moins flexible que la laine de verre mais les deux coûtent sensiblement le même prix.

L’ouate de cellulose

L’ouate de cellulose est un matériau plus cher, souvent le double des laines de verre et de roche, mais présente de nombreux avantages. Tout d’abord c’est un produit beaucoup plus facile et moins dangereux à installer. L’ouate de cellulose est faite à base de papier recyclé et d’un matériau d’origine naturelle, le sel de bore. En tous points, c’est un isolant de combles idéal, puisqu’il est écologique et présente une résistance thermique supérieure à la laine de verre.


Demandez vos devis Aménagement combles gratuits en 1 minute !