Isoler les combles


Isoler les combles, performances et économies

30 % des pertes énergétiques thermiques d’une maison se font par le toit et les combles. Une attention particulière est donc portée à l’isolation des combles afin de réaliser des économies d’énergie et d’assurer le bien-être des occupants de la maison.


Résistance thermique

S’assurer de la bonne performance de son isolation passe bien entendu par le choix d’un bon isolant. Pour connaître les capacités du matériau choisi, référez-vous à la résistance thermique désignée par la lettre R sur l’emballage.
R correspond à la capacité de l’isolant à résister à la chaleur. Donc plus R est élevé, plus l’isolant est performant.
Pour les combles, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie (ADEME) estime que R doit être au moins de 5. L’épaisseur de l’isolant est d’au moins 180 mm.

Isolation performante synonyme d’économies

De manière générale, si l’isolation est correctement posée, vous pourrez faire jusqu’à 20 % d’économie d’énergie. Autrement dit, la chaleur produite par le chauffage n’étant pas gaspillée par les fuites énergétiques, vous en consommerez moins pour atteindre une température agréable. Pour vous aidez dans vos choix, nous vous informons : comparaison energie chauffage.
Ce seront donc autant d’économies financières réalisées chaque année.
Une isolation performante est donc un gage de bien-être, ainsi qu’un geste écologique et un investissement rapidement rentabilisé.

Isolation performante synonyme de confort

Lorsque l’isolation est performante, vous ressentez immédiatement ses effets bénéfiques sur votre confort à l’intérieur. Fini les effets « paroi froide » durant l’hiver et sauna en été !
De plus, une isolation performante, alliée à une ventilation efficace, évite l’apparition de l’humidité. Celle-ci engendre nombre de méfaits, parmi lesquels la moisissure, les champignons, le décollement du papier peint, des tâches sur les murs…

Les réglementations thermiques

Pour les bâtiments neufs, depuis le 1er janvier 2006, la réglementation thermique impose une réduction de la consommation énergétique de plus de 50%.
Pour les bâtiments anciens, depuis novembre 2007, en cas de travaux de rénovation la réglementation impose de diminuer la consommation énergétique en employant des procédés clairement définis comme une isolation performante.
La réglementation thermique n’oblige pas les propriétaires de logements anciens à réaliser des travaux de rénovation. Elle encadre seulement ces travaux, dans le cas où ils seraient réalisés.

Bon à savoir :

Les bâtiments construits avant 1974 n’étaient pas soumis à une obligation d’isolation. Les propriétaires de ce type de logements doivent donc réaliser un diagnostic isolation thermique afin de savoir si leur maison est isolée, et si celle-ci est efficace.

Isolation thermique et acoustique

Dans la plupart des cas (selon le matériau choisi), une isolation thermique performante permet d’obtenir une meilleure isolation acoustique.
Ainsi la fibre de bois, la laine de verre ou la laine de roche offrent de bonnes performances thermiques et acoustiques.




Demandez vos devis Aménagement combles gratuits en 1 minute !