Comment isoler ses combles ?


Pour isoler vos combles, vous disposez, à l’heure actuelle, d’un grand nombre de solutions, grâce notamment à l’existence de matériaux innovants et très efficaces. Comme toujours, ce sera votre budget qui déterminera le choix final.

La laine de verre est une des solutions les plus économiques mais elle a l’inconvénient de se tasser et d’être très sensible à l’humidité et aux rongeurs.

Pas plus chère mais bien plus efficace, la laine de roche soufflée vous offrira un rapport qualité prix bien supérieur en ce qu’elle résiste, elle, au feu, à l’humidité et aux rongeurs importuns et qu’elle peut atteindre une longévité de plus de 50 ans ! Pour une isolation maximale, prévoyez d’en déposer une couche d’une belle épaisseur, de 30 à 40 cm.

Des professionnels pourront également vous conseiller d’utiliser la ouate de cellulose pour ses très bonnes performances thermiques, été comme hiver.

Dans tous les cas, les isolants que vous trouverez sur le marché se présenteront, au choix, sous forme de produits déroulés (laines de verre, de roche, de coton), de flocons (laine de verre, de cellulose, vermiculite) ou de panneaux (polystyrène de billes agglomérées, polystyrène extrudé tel que le Styrodur ou liège).

Pour éviter les ponts thermiques, une solution « mixte » peut aussi vous être proposée. Il s’agira alors d’isoler les endroits de vos combles, jouissant d’une belle hauteur sous toit, avec des panneaux durs (le plus souvent du liège), et de recouvrir toute la surface restante d’un isolant déroulé ou en vrac.

Quoiqu’il en soit, il faut toujours choisir l’isolant le plus adapté à la configuration de vos combles, pour éviter notamment les ponts et les fuites thermiques. Alors n’hésitez pas à demander l’avis de plusieurs professionnels, trois étant souvent un chiffre magique !


Demandez vos devis Aménagement combles gratuits en 1 minute !

Retour à la liste des questions